Chocolat

Chocolat : Meilleur Ami ou Pire Ennemi ?

Le chocolat est un aliment plaisir qui peut devenir néfaste. A la base, il est en effet sain quand il est noir et même très bon pour la santé, mais une consommation excessive le rend particulièrement nocif.

L’ami des coups de blues et des coups de pompe

La composition du chocolat semble être faite pour nous rendre plus heureux, surtout celle du chocolat noir grâce à la théobromine.

Ce n’est que l’un des 500 composants du chocolat mais cet élément est responsable de son action psychostimulante, sans oublier la phényléthylamine, que l’être humain produit quand il est amoureux.

Le chocolat contient aussi un peu de sérotonine. Un certain type d’antidépresseurs fonctionne en augmentant la production de ce neurotransmetteur.

Pas étonnant que le chocolat procure une sensation de bien-être.

De plus, le chocolat noir contient de la caféine, du phosphore, du magnésium et du fer. Il n’est donc pas dépourvu d’intérêt nutritionnel et il a un effet stimulant sur les capacités intellectuelles. Il est connu pour favoriser la concentration même s’il n’y a que peu de magnésium dans un carré de chocolat.

Mais pour qu’il reste un ami, le chocolat doit contenir au moins 70% de cacao.

Le cacao est l’ami de la santé

Fèves de cacaoC’est le cacao qui est véritablement intéressant, parce que les fèves de cacao contiennent des antioxydants (polyphénols) de type flavonoïdes. Ils ont des bienfaits pour la circulation sanguine et plus généralement pour la santé cardio-vasculaire.

Mais quand on fabrique du chocolat à partir de ces fèves, il ne reste pas de très grandes quantités de flavonoïdes sauf pour le chocolatier suisse Barry Callebaut qui est pour l’instant le seul à utiliser des processus de fabrication limitant la destruction de ces antioxydants.

Normalement, les fèves de cacao sont torréfiées, concassées, broyées et mélangées avec du sucre et du beurre de cacao puis le tout est chauffé à haute température. Les vertus des fèves de cacao ne sont donc plus les mêmes à la sortie de l’usine.

Néanmoins, le chocolat noir contient bel et bien des polyphénols. Il y en aurait même jusqu’à 800 mg pour 100 g de chocolat. On a démontré et ce, avec plusieurs études, qu’il pouvait diminuer le risque de maladies cardio-vasculaires et de diabète. Contrairement à l’effet antidépresseur du chocolat, c’est une chose dont on est sûr.

En effet, on sait que le chocolat contient des éléments psychostimulants mais on ne sait pas encore très bien expliquer tous les phénomènes chimiques qui se produisent lorsque l’on en consomme.

Le chocolat n’est pas l’ami de la silhouette

Anti-déprime, ne serait-ce que par son goût réconfortant à défaut de savoir comment cela se passe exactement dans le cerveau ; antioxydant, stimulant, le chocolat apporte tout de même plus de 500 calories aux 100 grs.

Il n’est certainement pas l’ami de la ligne.

Le problème avec le chocolat, c’est qu’il est difficile de s’arrêter. Il peut créer une dépendance. Elle est plutôt d’ordre psychologique parce que les éléments du chocolat, similaires à ceux que l’on retrouve dans le cannabis, sont en très petites quantités.

Mais quand le coup de blues ou le coup de pompe dure trop longtemps, une personne fragilisée peut développer des comportements alimentaires à risque et le chocolat a tout ce qu’il faut pour servir de compensation.

On ne peut pas nier que le chocolat fait du bien à la santé physique et psychique mais dans sa composition, il y a aussi et surtout… du sucre et des graisses.

Un aliment plaisir qui peut devenir un aliment cauchemar

Le chocolat contient de faibles quantités de toutes ces étonnantes substances que l’on met en avant ces dernières années. C’est-à-dire qu’il faut en consommer une certaine dose tous les jours pour en bénéficier.

Ce n’est donc pas du tout la meilleure source alimentaire d’antioxydants, de magnésium, ou d’autres substances et précurseurs de sérotonine.

À doses élevées, les autres composants du chocolat entrent en action : même pour 100 grs de chocolat noir à 40 % de cacao, les sucres représentent près de la moitié de sa composition.

Pour que le chocolat ne devienne pas votre pire ennemi :

  • ne consommez pas plus de 3 carrés par jour
  • choisissez-le à 70% de cacao
  • consommez-le dans le cadre d’une alimentation équilibrée

Découvrez une méthode minceur qui n’interdit pas le chocolat : Cliquez ICI

Leave A Response

* Denotes Required Field